L'ETCAF et le Système de Justice

Les personnes atteintes de l’ETCAF ont besoin d’aidants compréhensifs et constants pour leur fournir en tout temps des conseils, des directives et une structure, ainsi que pour défendre leurs intérêts. Ce genre de soutien porte souvent le nom de « cerveau externe ». Si vous représentez une personne atteinte de l’ETCAF, ce défenseur, c’est vous. Mais il sera utile de pouvoir compter sur le soutien additionnel de membres de la famille et/ou de mentors chevronnés. Un exemple est le Gateway Mentoring Program de la John Howard Society of the Central and South Okanagan, qui offre des mesures de soutien et de stabilité basées sur les besoins particuliers de chaque client atteint de l’ETCAF (Gateway Mentoring Program).

Il peut être bon que le tribunal ordonne une évaluation clinique diagnostique et un renvoi vers un organisme de soutien communautaire. Les aidants peuvent aider une personne à respecter tous les soirs le couvre-feu ordonné par le tribunal ou agir comme « moniteur de formation » au travail.